Appel à communications – «  Les espaces carcéraux au Moyen Âge : approche interdisciplinaire des territoires et des matérialités de l’incarcération médiévale / Prison spaces in the Middle Ages: an interdisciplinary approach to the territories and materialities of medieval incarceration », Bordeaux

Alors que des travaux récents ont renouvelé notre connaissance des lieux d’exécution médiévaux et de l’agencement interne des lieux de réclusion, il reste encore beaucoup à faire pour comprendre la distribution des espaces et des territoires carcéraux, en particulier pour éclairer les dynamiques et logiques socio-spatiales de leur implantation. Ces espaces carcéraux évoluent entre le début et l’extrême fin du Moyen Âge, les prisons ne se multipliant qu’à partir du XIIIe siècle. Ces évolutions doivent être comprises en articulation étroite avec les évolutions des justices médiévales et de leurs pratiques spatiales. Des études peuvent être menées à l’échelle d’un bâtiment, d’un quartier, d’une ville, d’une ou de plusieurs régions. Les sources à mobiliser sont d’une grande diversité : documents judiciaires, réglementations urbaines, règlements de prison, comptabilités, iconographie, sources archéologiques (fouilles, études archéologiques du bâti, etc.), textes dits « littéraires », etc. Trois angles d’approche peuvent être retenus :

Diversité des espaces carcéraux : au-delà de la prison

Au Moyen Âge, les espaces carcéraux étaient de formes matérielles et de tailles diverses et connaissaient des implantations multiscalaires dans un jeu d’emboîtement parfois complexe des juridictions : « tenir prison » pouvait ainsi se faire dans un quartier, une ville, la maison d’un particulier, un couvent, une « prison privée », etc. Les opérations de rénovation, de transformation et d’entretien, plus rarement de construction, de ces lieux sont sans doute des occasions d’appréhender ces phénomènes. La répartition spatiale des divers lieux carcéraux recèle peut-être des significations historiques qui n’ont pas encore été explorées, au-delà de la problématique classique des conflits de juridictions. On sait que certaines juridictions empruntaient les prisons d’autres : peut-on aller jusqu’à parler de réseaux de prisons avec des collaborations entre justices à l’échelle d’un territoire urbain ?

Par-delà les murs : porosités des prisons

Les lieux carcéraux ne fonctionnaient qu’en interaction étroite avec leur environnement économique et relationnel qui conditionnait leur existence même et contribuait à leur insertion dans un territoire. Visiteurs, confréries ou encore fournisseurs devaient d’une manière ou d’une autre pénétrer les enveloppes carcérales, ce qui supposait des arrangements matériels. Certaines prisons posaient-elles des problèmes de voisinage et de mitoyenneté ? La visibilité, l’acceptation et l’accessibilité de ces lieux sont essentielles pour interpréter leurs usages et leur intégration dans leur environnement.

Espaces carcéraux et espaces urbains : les prisons, étapes des rituels urbains

Les prisons ne servaient pas seulement à enfermer des personnes, ces bâtiments servaient aussi de lieux de référence pour certains rituels urbains, judiciaires (exécutions) ou non (visites, entrées, etc.), que l’historien a tout intérêt à prendre en compte s’il veut saisir l’ensemble des facettes de ces lieux. De ce point de vue, l’emplacement relatif de ces lieux (près de ou dans quel bâtiment ? Près de quelle voie ?) avait peut-être une valence différenciée aux yeux de la population qu’il conviendrait de prendre en considération.

Modalités de soumission

Propositions de communications : titre et résumé de la communication (250 mots), notice bio-bibliographique (10 lignes)

à envoyer avant le 5 novembre 2019

aux adresses suivantes : mcharageat@free.fr ; julie.claustre@univ-paris1.fr ; Elisabeth.Lusset@univ-paris1.fr ; mathieu.vivas@univ-lille.fr 

Comité scientifique

  • Martine Charageat (Ausonius UMR 5607)
  • Julie Claustre (LaMOP UMR 8589)
  • Elisabeth Lusset (LaMOP UMR 8589) 
  • Mathieu Vivas (IRHiS UMR 8529)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :